Notre budget initial de 1000€ par mois et par pays tient compte des disparités que comporte notre itinéraire. Là où certains pays seront bien en deçà de cette somme, d’autres viendront considérablement alourdir l’ensemble.
Avec 37 jours de séjour et un niveau de vie « moyen » dû au poste transport, la Chine aurait pu nous coûter jusqu’à 1200€ chacune.
Finalement, avec 1035€ par personne, ce premier mois est pleinement maîtrisé. (surtout si l’on enlève l’aventure « passeport » : environ 40 € chacune… No comment)

image
 

L’hébergement (535€ soit 25,9%)

En auberge dès que possible afin de favoriser l’espace de rencontre et de trouver des prix intéressants.
Certaines nuits comme sur la muraille ou au monastère au Mont Emei ont quelque peu plombé le budget, contrebalancées par des nuits de déplacements (5) figurant dans la partie transport.
L’hébergement est un poste sur lequel nous aurions sans doute pu faire des économies en privilégiant les dortoirs communs chaque nuit. A 2, il était souvent peu intéressant de sélectionner des dortoirs tant l’écart de prix avec une chambre double, salle de bain comprise, était, à nos yeux, négligeable. Néanmoins, avec une moyenne d’écart de 2€ par personne et par nuit, cela aurait pu s’avérer être un véritable levier pour diminuer les dépenses.
Il nous a semblé opportun de choisir la chambre double dès que possible afin de préserver un espace vital et une zone de confort après quelques journées dans le tumulte chinois. Toutefois, pour des raisons pratiques et économiques, nous avons dormi en dortoirs à plusieurs reprises (1/7ème).

 

 

Réservation

Réservation

La nourriture (220€ soit 10,7%)

Le poste sur lequel il nous aurait été impossible de faire moins. Sauf à ne pas nous nourrir du tout. Ou en supprimant les 5 apéritifs (1€ la bière, 0,5€ le coca, on s’en remettra).
Rares ont été les repas prix dans de réels restaurants. Nous avons toujours privilégié les cantines, gargotes, stands de rue. Pour une raison économique certes mais également car cela nous a permis de manger ce que bon nous semblait quand on le souhaitait et de goûter à de très nombreuses spécialités locales.
A raison de moins de 3€ par jour et par personne, ce poste est de loin le plus maîtrisé. Rassurez-vous, nous avons toujours mangé à notre faim et nous avons encore de la réserve !

Calamar grillé

Calamar grillé

Meilleur poulet aigre douce

Meilleur poulet aigre douce

 

Les visites (445€ soit 21,5%)

Aussi important que l’hébergement, ce poste n’est pas à négliger comme nous l’avions peut-être trop sous estimé.
En Chine tout est payant. Une forêt, un parc, un temple, vous passez à la caisse ! Le touriste est un porte monnaie sur pattes. Cela change de nos églises et nos espaces naturels français.
Nous avions choisi de visiter des endroits touristiques ou tout du moins incontournables dont les prix s’avèrent prohibitifs comparativement au coût de la vie.
Si vous vous contentez d’errer dans les villes tout va bien, si vous souhaitez pousser la visite, à vos cb !

Mont Emei

Mont Emei

Vers l'infini et au delà !

Vers l’infini et au delà !

 

Les transports (790€ soit 39,1%)

De différentes natures, ce poste est de loin le plus important durant ces 37 jours.
Pour 790€ pour 2 , cela comprend 2 vols internes, 4 trajets en train longue distance, 6 trajets en bus longue distance. Cela inclut également les déplacements en bus et métro à l’intérieur des villes ainsi que les taxis et navettes pour rejoindre les aéroports et gares en périphérie.
Mis à part l’épisode « oubli de passeport » qui vient alourdir le budget d’environ 40€ par personne, il eut été difficile de réduire ce poste à moins de supprimer quelques activités.
Les transports sont plutôt bon marché en Chine, c’est davantage la taille du pays qui contraint à les utiliser trop souvent et pour de trop longs trajets

Géna dans son bus de nuit

Géna dans son bus de nuit

Billets de bus de nuit achetés, une victoire !

Billets de bus de nuit achetés

 

Divers (58€ soit 2,8%)

Dans ce poste apparaît ce qui n’appartenait à aucune catégorie. Lessive, consigne, courses non alimentaires (rappelez-vous la course aux tampons à prix d’or…) et frais bancaires.
Plus généralement, nous ne nous sommes rien refusées tout en tentant de maîtriser un budget raisonnable.

Autre escargot post nuit blanche

Mode escargot

Main d'œuvre

Main d’œuvre

Mode escargot

Mode escargot

 

Conclusion

Nous ne sommes pas venues à des milliers de kilomètres pour nous interdire l’entrée d’un site qui nous plaît ou ne pas manger ce plat qui nous tente tant. Le plaisir était donc au centre de nos préoccupations quotidiennes.
Notre objectif en terme de budget est pleinement atteint le tout sans frustration.
Le moins que l’on puisse dire c’est que d’un point de vue financier, ce premier pays est une réussite !

Quelques idées d’économies possibles :
1. ne pas oublier son passeport,
2. privilégier les lits dortoirs ou le couchsurfing
3. arrêter les bières,
4. venir en basse saison. Le coût d’entrée des parcs est divisé par 2. Inversement proportionnel à la pluviométrie et aux températures en dessous de 10.

Nb : ces coûts n’incluent pas les billets d’avion d’arrivée et de sortie du pays.

Publié le 16/11/2016