Notre budget initial avant de partir était de 600€ avant de lire sur le web qu’en 2016, un budget de 500 euros était tout à fait envisageable pour 3 semaines.
Sans se priver, toujours en faisant attention, la bonne surprise fut de constater que nous n’avions dépensé que 400€. Autant d’économies pour préparer la Nouvelle-Zélande un peu plus sereinement.

 
Les prix et pourcentages ci-dessous sont pour 2 personnes.

image
 

Hébergement (337€ soit 41,5%)

C’est un poste important en Birmanie qu’il ne faut surtout pas négliger. En réservant quelques jours à l’avance sur Booking.com, nous avons pu choisir des hébergements bon marché. Les salles de bains et WC partagés restent une bonne option pour amoindrir les dépenses.

Nous avions lu à plusieurs reprises que se loger pas cher en Birmanie était compliqué surtout en haute saison, période à laquelle nous y avons séjourné. Cependant, même si les prix restent souvent au-dessus de ceux pratiqués en Asie, cela reste possible de trouver des logements à des prix tout à fait raisonnables.

De plus, il semble que trouver un hébergement soit possible même sur place au dernier moment, les guesthouses se multipliant à vue d’œil. Néanmoins ce choix laisse beaucoup moins de marge de manœuvre en cas d’arrivée tardive et peut s’avérer être une belle perte de temps surtout dans les villes plus touristiques. Anticipation versus dernière minute, frais de réservation versus possible bonne affaire.

20161128_003918
Autre possibilité testée, partager une chambre simple à 2. Ça dépanne pour pas cher surtout pour les arrivées en pleine nuit.

Enfin, la bonne nouvelle pour les voyageurs seuls, c’est que pour une fois, cela ne leur coûte pas plus cher de se loger. Une chambre seule est moitié moins chère qu’une double. Comme les dortoirs que nous n’avons pas testés car quasi inexistants dans le pays ou au même prix qu’une chambre double si l’on additionne le prix pour 2 personnes. L’avantage d’être à 2.

 

Nourriture (77€ soit 9,5%)

Le poste nourriture est presque risible.
Une explication simple. Le petit déjeuner inclus dans le prix de la chambre. Notre plus gros repas, pour grignoter des fruits et biscuits secs en journée et finir par partager un dîner frugal le soir dans une gargote.
Estomac rempli mais pas lourd et par cette chaleur c’était fort agréable.
Une autre explication, les nuits passées en trek et bus. Nourriture comprise dans prix du trek et pique-nique dans bus.
Enfin troisième raison. Géna a été dérangée de l’estomac une bonne semaine. Diète !
Bref Usi vous prenez des chambres avec petits déjeuner, ce poste peut s’avérer être une vraie économie. D’autant que la nourriture est peu chère en Birmanie.

 

Pti dej birman 20161204_114834

 

Les visites (215€ pour 26,5%)

Ce poste comprend les 2 treks, la journée en bateau sur le lac Inle, la journée tuk tuk à Hpa An ainsi que les droits d’entrée à Bagan, au Golden Rock et aux différentes pagodes.

A noter que par omission nous n’avons pas payé les droits d’entrée d’Inle et seulement une partie de ceux de Bagan en soudoyant le taxi. Ce qui allége notre budget de 20€ par personne.

20161202_061243
 

Transport (152€ soit 17,5%)

Avec moins de 10€ à 2 par jour, ce poste n’est pas très important. Les transports sont très bon marché en Birmanie et nous nous sommes assez peu déplacées.

Cette somme comprend 6 déplacements longue distance en bus, 3 jours de location de scooter, 1 journée de vélo, train et van partagé ainsi que les navettes et taxis pour rallier les aéroports et gares routières.

Nous avons de nouveau privilégié les transports locaux et nos pieds, n’empruntant les taxis que lorsque nous y étions contraintes. Nous avons également veillé à ne prendre que des bus 2+2 et non VIP comme la plupart des touristes.

Nouvelles bff birmanes 20161120_035121

 

Divers

Sont compris dans ce budget les différentes lessives, les cartes postales et le « cadeau » pour nos copines Birmanes de Hpa An.

 

Conclusion

Quelques leviers d’économies :
1. privilégier les bus normaux à ceux VIP,
2. partager les tuk tuk, taxis et bateaux pour mutualiser les frais,
3. prendre des hôtels avec petits déjeuners.

Publié le 26/12/2016