Transport

Le réseau de bus est très développé donc il est assez aisé de se rendre d’un point A à un point B. Par contre, parfois, cela peut prendre 24h voire plus. Patience.

Il est également très facile de louer une voiture et assez facile de trouver d’autres personnes pour partager les frais. Beaucoup d’agences dans les grandes villes. Juste pensez à avoir son permis français sur soi.

Les transports en km :
1. Buenos Aires – Iguazu : 1520 km
2. Iguazu – Salta : 1440 km
3. Salta – Purmamarca : 162 km
4. Purmamarca – Salinas Grandes : 82 km
5. Salines Grandes – Humahuaca : 150 km
6. Humahuaca – La Silleta : 245 km
7. La Silleta – Santa Rosa de Tastil : 83 km
8. Santa Rosa de Tasil – Cachi : 225 km
9. Cachi – Cafayate : 157 km
10. Cafayate – La Roja : 580 km
11. La Roja – Mendoza : 616 km
12. Mendoza – Santiago : 366 km
13. Santiago – Cordoba : 970 km
14. Cordoba – Buenos Aires : 962 km
Soit 7558 km en bus ou en voiture.

Découverte des bus longue longue distance, des sièges qui s’inclinent plus ou moins, des repas compris ou non, des températures très variables, des films et musiques plus ou moins fortes. Bref toute une expérience. Plus ou moins réjouissante. Mais du coup, depuis, les longs trajets en bus ne nous font plus peur.

 

Salta sud

Salta sud

On the road

On the road

 

Nourriture

Nous avons goûté à certaines spécialités comme les traditionnels empañadas, humitas, tortillas. Pour les dîners, les auberges sud-américaines étant pourvues de cuisine, beaucoup de pâtes à toutes les sauces. Valeure sûre et on ne s’en lasse pas. Le pain était aussi à l’honneur pour nos traditionnels pique-niques. Par contre impossible de trouver des boîtes de thon aromatisé donc dure fut la chute surtout en venant de l’Asie. On a été obligées de tester le pâté (immangeable) pour se rabattre sur des charcuteries et autres jambons et mortadelle à la coupe. Frais et peu onéreux. Les pommes et bananes étaient souvent, à l’image des fruits et légumes dans le pays, de piètre qualité et/ou farineuses.

Bonne nouvelle quand même, la bière locale faisait office d’apéritif car le vin blanc argentin est trop jeune pour notre palais français.

Salta sud

Salta sud

Miam miam

Miam miam

 

Hébergement

En Argentine ne soyez pas surpris. Vous en avez pour votre argent même si certaines auberges font vraiment des efforts. Presque partout vous avez un accès à la cuisine donc quand le petit-déjeuner n’est pas inclus cela s’avère pratique. Et pour les cuisinières que nous sommes nous avons pu nous mijoter quelques plats. Même si parfois la qualité des ustensiles n’est pas toujours au RDV. Il nous a été quasiment impossible de faire une omelette digne de ce nom. Ca restait collé à la poêle!

Par contre ne vous attendez pas à des douches chaudes partout. Il faut y être préparé car à certains endroits il peut faire frais la nuit, donc la douche chaude pour se réchauffer c’est mission impossible.

 

Les argentins

Haaa l’accent argentin. Quand on a passé 4 mois à parler anglais, c’est compliqué au début. Oubliez l’accent espagnol appris à l’école ici les « ll » se disent « che ». On dit « me chamo »et non « me llamo ». Ca et d’autres particularités.

C’est souvent compliqué. Mais on finit par s’habituer. Quand on leur demande de répéter ils le font. Aussi vite que la premiere fois.

Ils conduisent un peu n’importe comment et vite surtout en ville. Et sans être méchantes, avec le recul des deux pays, on a trouvé les chiliens vraiment plus cools.

Salta nord

Salta nord


 

Bilan

C’est un vaste pays qui subit énormément l’inflation donc qui coûte cher. Il faut du temps pour le visiter tellement les distances sont grandes. Un mois n’est pas suffisant si vous voulez faire et la région du Nord et celle du sud, surtout si vous ne prenez pas de vol intérieur et que le bus est votre mode de transport préféré.

Attention tout de même à la saison car même si le climat est plutôt tempéré au nord, ce n’est pas le cas du sud. Parfois certaines visites, certains chemins de trekking peuvent être fermés pour cause de mauvaise météo. Donc avant de vous lancer, vérifiez si les toutes conditions sont bonnes.

L’Argentine en quelques chiffres :
– 2 principales régions à visiter : le nord et le sud
– 4,3 fois la France donc prévoir du temps (mais de nombreuses régions sont inhabitées ou peu visitables)
– 43,5 millions d’habitants
– 3700km du nord au sud pour 1400km d’est en ouest
– 6h de décalage horaire avec la France
 

? Quizz ¿

Nos meilleurs souvenirs
Igazu et ses chutes. Les 10 jours de road-trip avec Ricky et Marina

Nos pires souvenirs
L’auberge d’Iguazu

Nos meilleures auberges
Chez Pedro à Buenos Aires

Notre pire auberge
L’auberge d’Iguazu, 5 lits dans 8m2

Notre meilleur repas
Les soirées pâtes !

Notre pire repas
Le pâté pour chat en boîte. Atroce.

Notre pire site visité
La vallée de la lune annulée pour cause de pluie

Notre meilleur site visité
Iguazu et la colline aux 14 couleurs

Notre meilleure rencontre
Ricky et Marina

Notre pire rencontre
Les 2 mecs de l’office du tourisme d’Iguazu. Si t’as besoin de rien va les voir, sinon abstiens-toi

Et si c’était à refaire ?
On prend les mêmes et on recommence !

Publié le 08/07/2017