Project Description

Un consortium d'experts s'est réuni pour étudier la pertinence du droit de réponse de Martine. Vous trouverez ci-après son courrier retour.

 

Chère Fred,

Il est tout à fait normal et habituel que Géna chute régulièrement et qu'elle oublie, égare ou perde nombre de choses. C'est ainsi depuis qu'elle est petite. Je précise que ce n'est pas héréditaire. Nous étions même très connus au service des urgences de l'hôpital où j'ai failli subir un signalement aux services sociaux vu le nombre incroyable de nos visites pour chutes, coupures et autres hématomes. Je la pratique depuis plus de 30 ans, et, vous invite à rester cool, (le lexomil aide bien), il n'y a RIEN à faire. C'est une Miss Catastrophe .

Surtout, gardez-la ! Un stand by de 10 mois, sans bêtise de quelque nature que ce soit me sera salutaire. Courage ! Moi, j'ai tenu 31 ans, que sont ces 10 mois à côté... mais attendez-vous à plein d'autres surprises de sa part, car tout ceci n'est qu'un début .

Good Trip

Martine

Nous nous permettons d'y adjoindre la réaction spontanée de Gaby alias Tantine, sœur de Martine.

Pas question de rendre Géna. On a réussi à s'en débarrasser pour 10 mois, il en reste 9 pour que nous pauvre famille échappions à ses gaffes et faiblesses. Quand à la donner en pâture aux macaques je milite depuis toujours pour la protection des animaux je suis donc plutôt contre en raison des problèmes de digestion qui s'en suivraient.

Il va donc falloir encore faire avec, mais je suis persuadée que tant qu'elle ne met pas la vie du binôme en danger, c'est une chance de voyager avec elle car cela pimente le voyage et réserve toujours des surprises... Car je pense qu'on en n'est pas au bout.

Alors courage et abnégation... Et bonne humeur.

PS: rien de génétique dans ce comportement comme cela a été laissé à entendre dans l'article... Ou alors du côté père car moi je suis parfaite... Quoi qu'en cherchant bien, j'ai un doute pour MM (Monique Martine )... A réétudier ?


Réponse de Géna

A la lecture de ces courriers et devant tant de preuves d'amour, je me vois dans l'obligation de renier tout ou partie de ma famille. L'absence de réaction paternelle et l'abandon côté maternel me pousse à chercher un nouveau cocon pour repartir sur de nouvelles bases saines et affronter le futur qui est le mien.
Candidature pour m'adopter : 10mois10pays@gmail.com



 

Lettre à Martine

Chère Martine,

Je me permets de vous écrire au sujet de votre fille Géna. Vous n'êtes pas sans savoir que je partage depuis désormais quelques semaines son quotidien chinois. Après 4 chutes en 4 semaines, dans le métro, à l'auberge et à 2 reprises dans la nature, une conversation pour le moins étrange (et risquée) avec un militaire chinois et ses tentatives gastronomiques parfois catastrophiques, je pensais que nous avions fait le tour de son côté "Pierre Richard " et que nous serions à l'abri de nouvelles mésaventures avant quelque temps. Haha. C'était sans compter sur les ressources inépuisables de votre progéniture.

Elle ne vous en a pas parlé de suite afin de ne pas vous inquiéter mais sachez que la gourdichaille qu'elle est nous a fait non seulement une belle peur mais aussi un grand moment Pierre Richardesque.

Après 6h de bus, ayant quitté Kangding pour Emei où un mont nous attendait pour 2 à 3 jours de trek, la petite s'est vue demander comme à chaque check-in d'hôtel son passeport (les chinois doivent déclarer toute présence étrangère dans leur demeure auprès des forces de l'ordre d'où la copie du passeport).

Sachant exactement où le trouver puisqu'elle s'astreint à une discipline quasi chinoise au sujet de ses papiers, elle glissa comme à son habitude la main dans son sac à la recherche de sa précieuse sacoche renfermant passeport, liquide, cb au nombre de 2, permis et j'en passe... Elle a eu beau mettre sa lampe frontale et partir en mode spéléologue dans son sac, rien n'y fit. Pas de sacoche. Et pour cause. Cette dernière était restée 6h de trajet en amont, à l'auberge à Kangding. Haha. Ou pas.

La petite n'en menait pas large je vous assure, je n'ai pas eu besoin de lui faire les gros yeux ou la morale, la culpabilité se voyait déjà dans son regard. Contact fut pris avec le gérant américain de l'auberge qui d'une part nous confirma avoir le précieux bien, ce qui n'était pas si évident, et d'autre part nous indiquait le garder jusqu'à notre retour, un envoi n'étant pas envisageable. Confiance en ses concitoyens d'adoption somme toute assez relative.

Décision fut prise de maintenir le trek afin de ne pas être venues pour rien et d'aller récupérer les papiers 2 jours plus tard, nous infligeant 14h de bus supplémentaires contre les 2 initiales pour retourner à Chengdu.

Alors voilà madame Martine. Je vous écris ce jour pour essayer de comprendre et surtout je crois pour tenter de me rassurer. Nous ne sommes qu'à l'aube de notre voyage et déjà tant d'expériences déroutantes. Dois-je m'attendre à pire ? Y a-t-il un terrain génétique sur lequel je n'aurais pas prise ou puis-je encore avoir l'espoir de la remettre sur le droit chemin ? Doit-on prévoir une ligne "boulet" à notre plan financier ? Ou tout simplement vous la réexpédier ?

Restant à votre écoute pour tout conseil pouvant me faciliter un tant soit peu la vie durant ces 9 prochains mois.

Bien à vous, Chinoisement,

Frédérique

PS (7/11 à 21:15 heure chinoise) : La petite Géna a encore frappé en oubliant shampooing et savon au Mont Emei. Je fais comment pour sentir bon moi maintenant. PS 2 : Venez la récupérer au plus vite avant que je ne l'offre aux macaques tibétains en guise de dessert.

Lettre publiée le 07/11/2016 et droit de réponse le 23/11/2016

Project Details

Tags: