Project Description

  #Christchurch#Tremblement#40km  

Bienvenue à Christchurch

Arrivées à Christchurch par avion avec une impressionnante fumée comme paysage lointain. On se dit qu'il y a sacrément comme pollution ici avant d'apprendre finalement qu'il s'agit d'un feu qui dure depuis 3 jours et qu'ils n'arrivent pas à stopper. La population habitant toute proche du foyer de l'incendie est évacuée vers le centre ville pendant que chacun guette les dernières nouvelles. Après le tremblement de terre (lien seisme) de 2011 dont la population n'arrive pas à se remettre, une deuxième catastrophe serait de trop pour ces kiwis du sud.

 

Premiers pas sur l'île du sud

Une fois au sol on saute dans le bus pour rejoindre notre chambre chez l'habitant réservée via Airbnb. La propriétaire nous a donné toutes les explications pour aller chez elle et récupérer les clefs. 2 bus plus tard nous arrivons sans problème à destination où un jeune couple d'allemands est présent et nous ouvre la porte. Ils sont eux aussi clients Airbnb dans la chambre d'à côté. Néanmoins pénétrer ainsi dans la maison ne suffit pas car il nous faut trouver la clef de la chambre.
A vos marques, prêtes, partez ! Le jeu de piste peut commencer.
Ne comprenant pas toutes les explications données par mail (notre anglais a quelques grosses limites même après 4 mois) nous tournons pendant 10 minutes dans le jardin avant d'apercevoir le St graal, le petit coffre-fort. Un code plus tard et nous sommes en possession de notre clé. Ouf sauvées.

 

La maison est grande, 3 chambres, une grande cuisine et un salon. Tout de suite l'impression d'être à la maison, on a accès à tout et cela va nous permettre de cuisiner un peu. Et oui on ne change pas !!!
Comme de coutume nous allons faire quelques emplettes afin de subvenir à nos besoins durant ces 2 jours à Christchurch. Le supermarché est à 15 min à pied et nous y passons 1h pour trouver 3, 4 trucs. Ça non plus ça ne change pas, le rayon vin ayant quelque peu kidnappé notre attention.
De retour nous préparons notre dîner. Au menu, pommes de terre, carottes, maïs et saucisses d'agneau au miel et thym.

Le couple allemand qui repart demain pour Bangkok et avec qui nous discutons nous décrit ce qu'ils ont fait en NZ et nous leur donnons l'adresse de l'auberge testée à Bangkok. Échange de bons procédés.
Ils nous conseillent d'aller à Akaroa, un petit village français à 1h de route d'ici dont Géna a entendu parler plus tôt mais cela semble compromis vu le prix du trajet, louer une voiture au dernier moment n'étant pas non plus une bonne solution. Nous allons donc faire une croix sur cette visite. Pour le moment.

 

Nous finissons la soirée à papoter avec Olivia la proprio qui vient de rentrer du travail. Il est 23h. On se sent bien. Comme à la maison

 

Longue balade

Après une bonne nuit de repos (lit très très douillet) et un petit déjeuner durant lequel nous discutons avec Olivia et Jake, nous partons en direction de la mer. La balade commence en longeant l'Avon (nom de la rivière) pour arriver à New Brighton, station balnéaire quelque peu déserte pourvue d'une très longue plage, 8 kilomètres tout de même. Notre randonnée de front de mer commence dans les dunes pour se poursuivre sur la plage avec un pause pique-nique. Notre objectif est d'atteindre la pointe sud de la plage avant de rentrer par un autre chemin.
En route nous trouvons un téléphone portable déjà à moitié enfoui dans le sable. Le propriétaire appelle sur ce dit téléphone et Géna le rassure. Il s'avère néanmoins difficile de trouver une heure et un lieu de rendez-vous car nous ne voulons pas stopper notre balade et nous ne connaissons pas suffisamment les lieux. D'un commun accord on décide de se rappeler plus tard, une fois plus proche de la civilisation.

[caption id="attachment_2552" align="aligncenter" width="300"]Christchurch Christchurch[/caption]
 

Des dunes et des rouleaux

Il y a beaucoup de vent et le soleil tape fort. On ne verra les dégâts que le soir car cruches que nous sommes nous n'avons pas mis ni pris la crème solaire. Mode écrevisse ++.
Cela ne nous empêche pas de profiter du paysages, des embruns et de la quiétude du lieu sans quasiment un humain à perte de vue. Cette côte a quelque chose de sauvage.
Une fois notre objectif atteint, le bout du bout, direction la maison. On en a tout de même pour 2h30. Le temps de fixer un point de rencontre avec notre heureux propriétaire d'un téléphone digne de celui de Giovanni, "1990 attitude", on passe acheter de quoi se faire un thé et rentrer.
Le lit douillet nous tend les bras, pas trop tard. Nos meilleures nuits en terme de confort depuis notre départ il y a 4 mois.

 

Un seul P

La pluie était annoncée dans l'après midi, c'est pour ça que nous avions choisi la longue balade sauvage hier.
Ça n'a pas manqué, après 3h de balade en centre ville de Christchurch, ça bruine encore et ça ne fait pas semblant. 1 musée. 1 jardin botanique. 1 autre musée. Rien n'y fait, il pleut toujours. C'est armées de nos capes oranges que l'on prend rapidement la direction de notre home sweet home.
Un thé, des gâteaux, les vêtements dans le sèche linge. Ce n'est qu'à 21h que la pluie cesse enfin alors que nous planchons depuis 3h sur ce qui sera le programme de nos 3 prochaines semaines.

 

Retour sur Christchurch

Nos impressions sur la ville ?
Étranges. Le tremblement de terre de 2011 qui a fait 185 morts est présent partout. Les séquelles. Les traces. Le ressenti. Tout transpire le séisme.
Les 185 chaises vides qui commémorent les vies perdues, les nouvelles constructions qui viennent remplacer celles détruites, les ruines encore en place, les magasins dans des conteneurs qui au-delà de l'aspect bobo sont initialement là pour relancer l'activité économique. Bref quasiment 6 ans jour pour jour après ce jour fatal, la ville reste très marquée et s'y balader est très bizarre. La pluie nous chasse rapidement. Ça tombe bien, on avait fini notre tour.

[caption id="attachment_2571" align="aligncenter" width="300"]Christchurch Christchurch[/caption]
 

Demain est un autre jour

Les sacs sont prêts. Ou presque. Les articles en ligne. Ou pas encore.
Demain à 9h on récupère le bolide. A nous la route. L'asphalte. Les décors somptueux. Une autre expérience qui nous fait briller les yeux d'excitation.

 

A vous la France, les kiwi rendent l'antenne !

Publié le 18/02/2017

Project Details