Project Description

  #Fjiordlands#Magie#72km

Milford Sounds ou le doux bruit des grands espaces

En Nouvelle-Zélande il y a 9 grandes rando. Les "Great Walks". Certaines sont faisables en plusieurs jours, 3 au minimum, avec nuit en huttes.
D'une part il faut réserver 6 mois minimum à l'avance pour les plus courues et d' autre part la nuit coûte entre 25 et 50€ par personne en dortoir. Comme il nous était impossible de prévoir qui quoi où 6 mois à l'avance et que lorsque nous avons essayé de nous y intéresser il était déjà trop tard, les gîtes étaient overbooked, nous avons décidé de faire des randonnées à la journée, de grosses randonnées. Ça tombe bien, le van nous coûte déjà un bras, voire deux, pas d'envie folle de s'ajouter encore des frais de nuitée venant exploser notre budget. Qu'à cela ne tienne. Nous ferons la première ou la dernière journée de ces marches, différents points de vue, différents décors.

A Te Anau, début de la zone Milford Sounds, la Kepler Track est un must do. On prévoit donc sur la journée d'aller jusqu'à la première hutte et de revenir à notre van. 28 km aller/retour jusqu'à la Luxmore Hut à 1085m et un peu plus haut pour notre pique-nique à la vue imprenable.
Premier aperçu de ce que cette région a à nous offrir et il est beau l'aperçu ! Comme souvent l'effort est récompensé. Les lacs en contrebas sont superbes et la montagne environnante nous laisse rêveuses. Une autre fois on partira t'explorer plus longuement. En attendant il faut refaire les 14 km retour. Un passage auparavant par une grotte aux stalactites farceuses qui te surprennent au détour d'un recoin. Tête de Géna 0, pointe calcaire 1.

 
IMAG0525
 

14km à pied, ça use, ça use !

La descente en douceur est ponctuée d'une étonnante rencontre. 2 kiwis en plein travail. Les humains, pas les animaux ! Ils sont, armés de leur talkie walkie, sur le chemin de randonnée et attendent. Quoi nous direz-vous ? L'hélicoptère qui toutes les 9 minutes vient apporter un sac de pierres pour entretenir les chemins.
36 dollars la minute de vol qu'il nous dit, soit pas loin de 400$ le sac, ce qui explique entre autre le prix très élevé des nuits en hutte.

Le balai de l'hélicoptère est impressionnant de précision, le pilote doit être imbattable au Mikado, pas un frémissement et le sac arrive au millimètre près là où notre kiwi lui demande. On regarde 3 allers/retours à papoter avec eux avant de reprendre notre route.
Encore une belle journée ensoleillée, ça promet pour la suite.

 

MILFORD JOUR 2

Pour tenir la distance nous alternons tant que faire ce peut les journées randonnées et les journées plus calmes. Aujourd'hui direction le bout du bout des Milford en van, endroit touristique par excellence.
La route est superbe, on y découvre l'un de nos plus beaux spots, un champ jaune fluo sur fond de montagne. Des hectares à perte de vue. Un stop rapide à l'aller, juste le temps de trouver un iPhone 7 à nos pieds et nous y repasserons prendre le goûter 2 jours plus tard sur notre trajet retour. Le goûter le plus champêtre du monde. Seules. Au milieu de cet endroit magique.

 
IMAG0552
 

Le concept du stop

On reprend notre chemin et prenons en route un brésilien, Vinie (c'est bien un brésilien et pas une brésilienne, on vous entend déjà...). En Nouvelle-Zélande depuis quelques mois pour travailler, il a laissé sa voiture dans le sud car il en avait marre de conduire seul. Il se laisse porter au gré des randonnées et des rencontres. 20km ensemble, le temps de photos et de points de vue à découvrir à 3, quelques échanges de bons plans pour l'Amérique du Sud et nous le laissons au pied d'une montagne à escalader. Des rencontres comme on les aime.

Avant d'arriver au bout du bout, il nous faut sacrément grimper jusqu'à un tunnel, il nous faut donc désormais redescendre. On commence donc ce jour le jeu qui nous occupera à de nombreuses reprises lors de nos kilomètres en van, celui de "je n'accelère pas". Le record est tenu par Fred, 10km tout pile sans appuyer sur le champignon. On économise de l'essence, on préserve la nature, on s'amuse...

 

Balai touristique

Des hélicoptères, des avions, des voitures, des bus. Dans notre imaginaire c'était un lieu sauvage qui se méritait après de nombreux kilomètres en zigzag. C'est en fait le bout du monde le plus accessible qu'il soit. Pourvu que Ushuaia en soit de même, ça simplifie grandement la vie.
La vue est top, le pique-nique l'est donc aussi mais on a grandement envie d'aller voir ce qu'il se passe derrière ces montagnes. Alors qu'à cela ne tienne, on file acheter des tickets pour un bateau qui nous emmène entre les fjords jusqu'à la mer de Tasmanie.
Le vent se fait sentir, on se gèle mais on aperçoit nos premières otaries, une cascade d'eau gigantesque, le début de l'immensité de la mer de Tasmanie... Une balade de 2h bien sympa qu'il aurait été dommage de louper.

Le retour est plus court puisque nous nous arrêtons à une aire non loin de notre randonnée du lendemain. En route un stop pour une balade d'une heure là où nous avions laissé notre auto-stoppeur du matin. Là où nous le recroisons d'ailleurs par hasard. L'occasion de prendre en stop 2 filles sans véhicule qui souhaitent dormir à la même aire que nous.
Ça sera la seconde et dernière fois que nous prendrons des randonneurs dans notre véhicule. On valide le covoiturage, moins le stop de trentenaires qui ont fait un choix. Celui de ne pas s'embarrasser d'un véhicule et des frais qui vont avec. Le plein d'essence nous coûte 80$, tous les 2 jours en moyenne, chacun ses choix, on a fait celui de payer pour plus de liberté, pas celui de faire taxi. (Ca paraît abusé mais en vrai il y en a tellement qui choisissent ce mode que c'est compliqué et encore une le fois, le partage ok, le taxi beaucoup moins).

L'aire est payante car il n'y en a pas de gratuite dans cette zone, les malins. Elle n'offre rien de plus que celles où il ne faut pas payer d'ailleurs. Mais le cadre est somptueux. Apero et dîner face à la montagne. Sans vis à vis avec les autres. L'un de nos meilleurs souvenirs.

 

MILFORD JOUR 3

Ce matin, c'est Routeburn track, le tronçon du premier jour.
Départ tôt pour le Key Summit. Une fois arrivée en haut rebelotte. 3P ! On se balade néanmoins, les lacs en haut sont mignons, la vue sur le lac Marian sur la montagne d'en face, bien que peu dégagée est top.

 
IMAG0527
 

Encore !

Comme on est pas assez fatiguées, en redescendant on se fait une petite étape supplémentaire de 2h vers 2 nouveaux lacs que l'on longe en forêt et où l'on pique-nique. Seules au monde. Soleil. Sieste pour Géna. 4h de rando. Retour tôt. Ca nous laisse toute l'après-midi.
Une douche sauvage plus tard, un goûter en pleine pampa dans notre champ jaune préféré, une escale en bord de lac pour bouquiner, apéroter et profiter du soleil 2h de plus à Te Anau avant de prendre la route de nuit pour avancer sur notre long trajet du lendemain.
Encore une journée bien remplie. Rando, pique-nique, goûter, livres, soleil, apero. Que demander de plus ?! (Kate Winslet ok, mais sinon ?)

 

Pour résumer, les Milford, c'est LA zone à randonnées qu'il ne faut pas louper. Très fameuses. Fabuleuses. Il faut être très courageuses et joueuses pour découvrir ces images majestueuses qui nous rendent si heureuses dans cette zone montagneuse.
Vous l'aurez compris. On a beaucoup crapahuté et on a beaucoup aimé.

 

Amis poètes, on rend l'antenne.

Publié le 13/03/2017

Project Details