Project Description

  #BA#Pedro#49km  

Premiers pas en terre argentine

Une fois arrivées à l'aéroport national de Buenos Aires, on saute dans le premier bus direction le centre où Pedro, un ami de longue date de Marianne (une amie de Fred) nous attend. Il nous accueille gentiment pendant 3 jours.
Premiers pas dans le métro pour aller chez lui afin de déposer nos bagages avant d'aller déguster des empanadas qui s'avèreront être les premiers d'une longue série. Durant la petite balade digestive, Pedro nous abreuve d'explications sur son pays. La politique, la grève, les syndicats, l'insécurité et surtout les chiens. Ces premières discussions nous permettent de nous immerger plus rapidement et d'avoir quelques clés pour mieux cerner certains aspects politiques et culturels de ce pays. Parfait. Si on pouvait avoir cela dans chaque pays cela nous aiderait grandement !

 

Première journée

Petit-déjeuner avec Pedro et longue discussion sur la grève et la politique du pays. Et oui nous n'avions pas fini notre conversation de la veille. Car depuis que Macri est au pouvoir, le peuple argentin peine à affronter les nouvelles mesures drastiques du gouvernement. Travailler plus pour gagner moins, salaires qui ne suivent pas l'inflation...
Ensuite nous partons nous balader dans le quartier de La Boca avec sa célèbre rue Caminito, faite de maisons de tôles colorées. Initialement peinte par les ouvriers récupérant les restes des pots de peinture des chantiers avoisinants, cette rue est devenue un haut lieu touristique.

IMAG1376

Notre déambulation est rapidement accompagnée de pluie. Et oui pas de bol, l'Argentine ce n'est pas que chaleur et soleil ! On continue tout de même jusqu'au quartier San Telmo.
La pluie persiste donc nous prenons la direction du musée des arts modernes. Immersion dans la culture Argentine. On aime plus ou moins car il y a vraiment de tous les styles.
Hélas la pluie persiste, nous décidons donc (au bout de 45 min quand même) de prendre un taxi puis un bus pour rentrer chez Pedro et avaler un bon premier goûter pour nous redonner des forces. Nous en profitons aussi pour préparer la suite du voyage car le réseau Wi-Fi chez Pedro est bon. Nos échanges continuent bien évidemment, cette fois sur la vie culturelle française et argentine. On lui fait écouter les derniers tubes français.
Le dîner est ensuite préparé en collaboration entre Géna et Pedro. Bœuf pommes de terre accompagnés du petit vin néo-zélandais que nous avions apporté. Parfait. Comme à la maison !

 

Eva nous voilà

Le lendemain nous partons à la conquête de BA (comprenez Buenos Aires) seules. Hier Pedro nous servait de guide mais aujourd'hui il manifeste pour ses droits. On voulait l'accompagner mais c'est un peu compliqué de se retrouver sans téléphone dans une manifestation.
Première étape de notre journée, trouver nos billets de bus pour Iguazu notre prochaine étape du lendemain. C'est à Retiro, au terminal de bus, que nous nous rendons. Une multitude de compagnies avec des prix plus ou moins élevés en fonction du confort choisi. On compare, on réfléchit et on finit par se décider. Départ le vendredi soir à 19h pour une arrivée prévue le lendemain à 10h30. Pour information, les billets achetés dans les terminaux de bus sont moins chers que sur internet. Heureusement que la veille notre réservation n'a pas fonctionné car pour le même billet on aurait payé 500 pesos de plus par tête. Soit 35% tout de même. A 60 euros le billet, ça fait une sacrée différence !

Une fois les billets en poche, nous nous dirigeons vers le quartier Recoleta avec son célèbre cimetière où se trouve la tombe d'Eva Duarte de Peron. Facile de la trouver, il y a un plan d'ensemble à l'entrée du cimetière.
Chaque pays a ses habitudes en termes de cimetières. Carrelés aux Philippines, en pleine ville et pleine terre en Nouvelle-Zélande, ici ce sont de riches caveaux au cœur de la capitale. Chacun rivalise d'originalité et de "bling bling" pour se faire remarquer. Celle d'Eva en devient presque quelconque au final.
Nous poursuivons notre balade dans le quartier et arrivons à la statue d'Evita proche du musée des beaux arts. Qui dit musée dit visite. Petite halte afin d'admirer l'exposition sur le thème des peintres français (Monet, Manet..) et du sculpteur Rodin. Très original et dépaysant comme vous pouvez vous en douter.

Vers 15h nous prenons la direction de l'assemblée nationale (Congreso Nacional) qu'il n'est possible de visiter qu'à 17h. Ne souhaitant pas attendre, nous préférons continuer notre visite de BA. La Plaza de Mayo avec la cathédrale, la Casa Rosada, ancienne forteresse royale devenue depuis l'Elysée argentin, siège du pouvoir exécutif. Nous passons également par la pharmacie La Estrella avec ses peintures murales et sa vieille balance. Il faut savoir que cette pharmacie est encore en activité donc il est bizarre d'y entrer alors que des gens y travaillent.
Nous ne loupons pas l'occasion de déguster un bon goûter acheté 10 pesos dans la rue. Petit pain sucré et sorte de churro à la farine de maïs, un vrai régal. Nous sommes obligées d'expliquer au vendeur que l'on veut d'abord en goûter un avant d'en acheter plusieurs car apparemment il doit en vendre de grosses quantités. Acheter à la pièce le fait sourire. Mais il comprend nos justifications.

IMAG1404 IMAG1447

Comme le beau temps est au rendez-vous et que nos petits pieds ne sont pas encore fatigués, nous décidons d'aller visiter la Fregata Presidente Sarmiento et le quartier Puerto Madero, quartier chic qui fait penser à la Défense à Paris.
Après cette dernière visite, nous capitulons et rentrons en métro chez Pedro après avoir fait les courses car ce soir, c'est nous cuisinons pour remercier notre hôte. Être de "corvée" de dîner, on aime ça, cuisiner, c'est notre dada... Au menu pâtes sauce bolognaise et petits légumes accompagné d'un vin blanc argentin et d'un petit cake en dessert. Pas très original nous direz-vous mais Pedro est content, c'est le principal. Et comme de coutume on en a fait pour 5 donc il lui restera 2 repas d'avance dans son frigo.

 

Grosse flemme

Vendredi matin le réveil est difficile pour Géna. Le décalage horaire avec la NZ se fait encore sentir. Pas grave on va en profiter pour trainer à l'appartement, regarder un peu la suite du programme qui va être sport, surtout de la Patagonie vers le Chili car de nombreux trecks sur plusieurs jours sont possibles.
Nous allons quand même au musée des sciences naturelles ouvert uniquement l'après midi donc à 12h 30 on se casse admirablement le nez avant d'y retourner à 14h. Dinosaures, faune et flore d'Argentine au programme. Hélas les explications ne sont qu'en espagnol, donc quelques subtilités échappent à Fred.
Cette visite tardive nous oblige à nous préparer un déjeuner/goûter chez Pedro avant de faire les sacs car ce soir nous avons notre bus pour Iguazu. 20h de bus. Baptême de bus, confort économique, ça promet ! On est motivées ou pas...

Publié le 28/03/2017

Project Details