Project Description

  #Volcan#Chutes#Lac#70km  

Après ces 3 jours sur l'île de Chiloé, direction, doucement mais sûrement, le nord.
Un stop à Puerto Varas, petite ville tranquille aux allures de bourgade suisse nous offre un domicile pour 3 nuits, l'occasion pour nous d'aller voir de plus près le volcan Osorno, les lacs qui l'entourent et les environs.

Le premier jour, le soleil brille toujours et on oublie rapidement les galères de pluie qui ont été les nôtres depuis 2 semaines.
On saute dans un bus direction Frutillar, petite ville de bord de lac plus au nord. On marche, on bulle au soleil, les petites plages sont mignonnes, l'eau du lac est transparente et le Volcan Osorno nous fait les yeux doux au loin. Lui, ça sera pour demain.

Chile - Puerto Varas - Volcan Osorno
 

Désillusion du jour bonjour

En rentant en ville en fin de journée, on apprend que le volcan n'est pas accessible sur ses plus hautes lattitudes à cause de la météo et de la saison peu favorable cette année. Encore un petit bijoux qui nous passe sous le nez.
Pour nous remettre, et comme, ce qui est assez rare pour être précisé, l'auberge nous offre un four, ce soir ça sera orgiiiiie de légumes au four. On ne sait pas faire pour 2, on en aura pour 3 jours... Avec une bouteille de vin blanc. Ça va déjà beaucoup mieux.

 

Osorno vue d'en bas

Le lendemain, direction le parc national Vicente Perez (Petrohué dans les guides) qui offre une belle randonnée entre le volcan et le lac. Sur le trajet nous rencontrons Marie, étudiante française vivant à Santiago, en vacances pour quelques jours dans le coin.
On décide de passer cette journée de randonnée ensemble à osciller entre terre et eau, l'occasion de photos, discussion, pique-nique et de nouvelles rencontres.

Si l'on passe sur le bain de pieds de Fred qui s'empêtre dans le sable très humide jusqu'aux chevilles, la randonnée se passe très bien. On y recroise Amélie et Marine, les françaises que nous croisons quotidiennement ou presque depuis notre aventure à Chile Chico.
Les points de vue sont au top, le sommet enneigé majestueux, la balade est en tout point de vue sympa.

Chile - Puerto Varas - Volcan Osorno Chile - Puerto Varas - Volcan Osorno
 

Sur le chemin du retour, petite halte aux Saltos de Petrohué. Cascades, chutes d'eau que l'on peut admirer grâce à des aménagements spéciaux pour les humains, avec toujours, en toile de fond, Osorno qui veille sur nous. Le soleil couchant nous fait même l'honneur de sa présence en cette fin de journée, l'occasion d'une lumière toute particulière pour cette dernière visite.
Encore une belle aventure qui donne envie de faire durer le plaisir. C'est décidé, nous restons une journée de plus en compagnie de Marie et demain nous partons à la mi-conquête du volcan.

 

On en parle de la météo ?

En l'absence de transport public pour rejoindre la station de ski du volcan, il est plus rentable de louer une voiture que de jouer la carte du taxi ou de l'excursion hors de prix.
Ce n'est pas la meilleure saison pour faire du stop en ce coin reculé donc à 9h on attrape un petit bolide dans une agence du centre et nous filons direction la grosse colline enneigée.
La route est superbe le long du lac et même si le sommet semble la tête dans les nuages, le lever du soleil est prometteur.

Que l'on a eu raison de louer un voiture !! Pas un véhicule en vue, une route de 15 kilomètres qui grimpe qui ne nous fait pas regretter une seconde d'avoir laissé tomber l'idée du vélo.
Car la météo finalement n'est pas aussi belle que prévue. Les nuages stagnent. Le temps d'une première balade jusqu'au cratère rouge, la vue en bas reste dégagée et le soleil au loin nous offres de belles perspectives. On traîne sur les crêtes et au moment où l'on décide de commencer une tranquille ascension dans le sable noir, une belle averse glacée vient stopper notre élan. Les nuages se font plus menaçants, l'horizon plus bouché que jamais bref ça semble très compromis.
Une fois l'averse passée on s'avance un peu pour admirer les dégâts et lorsque nous atteignons les premiers nuages, cap vers l'ouest, dernier point de vue avant une redescente tranquillement vers le parking. L'horizon n'est plus et l'heure que nous avons eue pour admirer la vue à notre arrivée n'est désormais qu'un vague souvenir.

Volcan Osorno - Puerto Varas Volcan Osorno - Puerto Varas
 

Qu'à cela ne tienne, il est 13h, on a 6h devant nous, en bas le temps semble plus clément et une route fait le tour du lac sur 120 km. A nous la boucle !!
En vrai le temps n'est vraiment plus lumineux et sympa qu'en fin de journée, en route on peut quand même déjeuner au bord du lac, admirer quelques points de vue, une balade jusqu'à une cascade mais ce n'est pas non plus la côte d'Azur !
Marie qui a pris son maillot, elle a pu le laisser au fond de son sac. Pas de baignade en vue pour elle aujourd'hui, la météo ne l'y invite pas. Pas grave. On papote, on traîne, on admire les prairies, les animaux, le vert, le rouge, les nuances de gris. C'est calme, il n'y a personne, c'est beau.

On repasse même à Frutillar pour montrer à Marie la petite ville que nous avons visité 2 jours auparavant. Hélas sans le soleil, la visite est moins sympa. Là où nous étions en t-shirt l'avant-veille, le manteau et la capuche sont de rigueur aujourd'hui.
Rien ne vient ternir notre bonne humeur collégiale. On court après les rayons de soleil et les éclaircies, drôle de jeu qui nous occupe depuis désormais 2 semaines.

A 19h30 nous rendons la voiture, Marie saute dans un bus direction sa prochaine étape alors que nous allons faire quelques courses pour préparer notre passage côté argentin demain.

 

La Patagonie, c'est presque fini. La partie argentine en tout cas.
Reste une étape de l'autre côté de la frontière à Bariloche. Une autre histoire...

Publié le 16/05/2017

Project Details