Project Description

  #Argentine#Bariloche#Rando#Pluie  

Comme 5 fois ce n'était pas assez, on décide de passer une 6ème fois la frontière qui sépare le Chili de l'Argentine.
Pas de rapt de bananes pour nous cette fois mais des règles et contrôles très aléatoires. Aucun scan de bagages pour notre cas, fruits et légumes en sac à main réquisitionnés pour Amélie et Marine dans un autre bus. Allez comprendre...

 

Derniers jours en Argentine

Parties à 9h de Puerto Varas, c'est à 15h30 que nous arrivons à Bariloche, station balnéaire argentine qui a la particularité d'avoir 2 saisons touristiques, le ski l'hiver, la randonnée l'été. La route pour y arriver longe des lacs, passe par des endroits désertiques. Toujours aussi superbe de regarder les paysages défiler par la fenêtre.
A notre arrivée nous nous dirigeons directement à l'auberge que Aude et Benjamin, nos 2 français campeurs de Rio Tranquillo, nous ont conseillée. Ils sont partis vadrouiller 2 jours, on les retrouvera le lendemain avec les 2 filles. 6 français à l'auberge Punto Sur. Très sympa, pas chère, petit déjeuner avec pain maison qui demande encore quelques ajustements niveau recette mais qui a le mérite d'être frais.

IMG_20170516_021353
 

Première balade en cette fin d'après-midi, prise d'information pour la suite de notre séjour, cool Raoul, demain randonnée. Infos est un bien grand mot car la personne nous jette presqu'une carte au visage et on a vraiment l'impression de la déranger. Elle préfère papoter avec son téléphone. Elle nous conseille quand même d'aller voir une agence qui donne tous les détails pour les randonnées alentours. Oui oui les randonnées... On en redemande toujours. Et on est venues ici que pour cela.
La personne de l'agence de trekking qui nous reçoit parle très bien anglais ce qui facilite grandement les échanges. L'espagnol de Géna est suffisant pour tenir une conversation mais pas celui de Fred. Donc quand c'est possible on privilégie l'anglais. Apparemment la météo ne sera pas top pour ces 4 derniers jours argentins, mais il est quand même possible d'aller samedi et lundi faire de la rando, dimanche étant le jour le plus pluvieux d'après les prévisions
Armées de nos cartes de randonnées et de quelques courses, nous rentrons à l'auberge étudier tout cela devant un bon petit diner

 

Cerro Catedral

Comme aujourd'hui c'est le jour le moins pluvieux nous décidons d'aller affronter le cerro Catedral. 6h de randonnée prévues.
Picnic et ponchos dans le sac nous prenons le bus qui nous dépose à la station de ski, point de départ de notre randonnée.
C'est sous le crachin que nous partons et avec l'espoir que le voile nuageux va progressivement se lever. C'est donc pleines de courage que nous nous lançons dans cette ascension.

Apres une première heure très agréable bien qu'un peu embrumée, hélas plus on grimpe, plus on atteind cela se couvre et il pleut. La montée devient très difficile car le terrain est glissant.
On s'abrite un peu dans une petite cahutte à 1h du sommet afin de se reposer un peu et surtout dans l'espoir que la pluie se calme. Mais que nenni... 10 min plus tard nous décidons de repartir car à rester statique nous commençons à nous refroidir.
On repart de plus belle mais plus on avance et moins on voit. Donc aller au sommet pour ne rien voir, aucun plaisir.
Après vingt minutes nous décidons donc de redescendre et nous empruntons un itinéraire bis qui au lieu de nous ramener à la station de ski nous ramène à un petit village plus bas. En cours de route on prend le temps de se sustenter mais en mode sandwich sous la pluie. Pas fun du tout. On a connu beaucoup mieux.

C'est trempées de la tête au pied que nous arrivons au terme de cette randonnée. Maintenant il faut attendre le bus ou bien choisir de faire du stop.
On tente le stop et un gentil monsieur nous rapproche de 8km. Quand nous le quittons c'est lui qui nous remercie. On pense qu'il était content d'avoir pu papoter un peu, et le plaisir était partagé. On saute ensuite dans un bus pour rejoindre Bariloche. Comme nous avons bien marché et que le temps n'est vraiment pas au rdv un goûter s'impose. On a toujours notre âme d'enfant.
Soirée studieuse pour rattraper notre retard

 

Comme à la maison

Ce matin c'est grasse matinée, réveil à 8h30 seulement. Comme il doit pleuvoir toute la journée nous n'allons pas partir randonner. Le thème du jour est "pain et pizza maison". Et oui c'est journée cuisine comme on les aime. Ce n'est pas dans toutes les auberges voire dans pratiquement aucune que nous avons des fours à disposition alors on en profite.

On profite d'un rayon de soleil pour aller nous promener, acheter notre billet de bus et surtout la farine et levure indispensables à nos recettes du jour.
On met la main à la pâte. 1kg de farine ça en fait de la pâte. Mais on n'a aucun doute sur notre capacité à ingurgiter tout cela.

 

En attendant

Pendant que la pâte lève et comme finalement le soleil est au RDV on décide de prendre un bus pour aller tout au bout de la péninsule car une petite randonnée est possible. On ne sait pas ne rien faire et surtout on ne sait pas rester tranquilles.
Cette promenade nous emmène vers un point de vue magnifique (lac, montage, neige, lumière) et nous nous sentons tellement bien que nous prenons notre temps afin de profiter de la quiétude du lieu. Pas de pluie en vue. Oufff

Le retour se fait en stop et nous sommes pris par Fernando, prof de littérature au lycée de Bariloche, qui n'a pas sa langue dans sa poche et son amie Mariana. On passe un bon moment avec eux, on parle littérature française mais surtout Fernando souhaite nous enregistrer parlant français pour une de ses amies. Lui il veut impressionner la galerie comme on dit chez nous :)
De retour à l'auberge on s'empresse de mettre le pain à cuire... Mais hélas l'heure du goûter est passée, on a trop traîné avec notre randonnée improvisée. Pas grave il sera prêt pour le dessert car qui dit pain dit dulche de leche !
Avant nous préparons 2 petites pizzas accompagnées de crudités pour se donner bonne conscience. On partage notre repas avec Marine et Amélie qui ont de leur côté fait des cheese nans. On leur a donné envie de cuisiner.
C'est donc l'estomac bien rempli que nous rejoignons notre dortoir. Demain réveil pour une journée rando

IMG_20170516_020706 IMG_20170516_020632
 

Que du bonheur

Aujourd'hui c'est rando mais pas que toutes les 2. Marine et Amelie se joignent à nous. On retourne au même endroit que la veille mais on part explorer l'autre côté de la péninsule. Il y a un petit cerro qui nous attend et d'autres points de vue sur les environs de Bariloche. On voit le lac sous un autre angle, on découvre de nouveaux monts... C'est beau on ne s'en lasse pas et tant mieux.
Pique-nique (pain maison pour les sandwich ça change du pain argentin) dans les hauteurs et sous le soleil. C'est top. On poursuit notre rando vers un autre petit lac puis nous tombons sur le chemin de la veille. On se pose au même endroit, on a le même feeling. Quiétude, repos, paix intérieure.

Une fois la rando finie nous allons visiter la petite chapelle aux allures suisses mais hélas, comme souvent, elle est fermée.
On a plus de chance avec le stop car une fourgonnette s'arrête pour nous prendre toutes les 4. Marine et Amélie décident de rentrer directement à Bariloche tandis que nous nous demandons à être déposées au pied du cerro Campanario. On n'est pas assez fatiguées donc on grimpe encore et encore. 20 minutes courtes mais hard et nous voilà au sommet.
Juste avant que la pluie revienne on a le temps d'admirer la vue à 360 degrés qui s'offre à nous. Superbe comme toujours. Bien que les environs soit de-ci de-là encore bouchés, le soleil se fraie régulièrement un passage, la lumière est magnifique.
Pour rejoindre le plancher des vaches, mode trail activé, on se fait la descente en courant. 8 minutes chrono. Efficace ! Ça change de la marche et c'est fun.
En bas on accoste un couple anglais afin de leur demander s'ils peuvent nous rapprocher de Bariloche. Monsieur demande l'autorisation à Madame qui n'a pas l'air enchantée mais qui accepte quand même.
Elle se détend rapidement car les conversations vont bon train, on partage nos expériences voyages. Ils sont là pour 6 semaines au pas de courses entre Argentine, Chili, Brésil et Colombie. Avions, location de voiture. Pas le même budget ni le même rythme. Quand les gens nous disent que l'on n'arrête pas, on a envie de rire quand on écoute l'itinéraire des anglais...

Retour à l'auberge. Pas de chance pour le pain mais pour nos estomacs c'est l'heure du goûter. Pain, dulche, thé et café....Pas belle la vie de tourdumondistes ? Nous on adore.

 

Last day

Notre dernier jour en terre argentine se déroule tranquillement. On traîne, on fait nos sacs... Dernière petite balade en bord de lac puis en ville car on doit faire du change pour payer l'auberge.
2 petites heures studieuses pour peaufiner le site et régler 2/3 trucs. Et c'est déjà l'heure de partir. Notre bus pour Santiago est à 15h et on va y passer la nuit.

Publié le 30/05/2017

Project Details