Project Description

  #Italie#Espagne#Randonnée#60km

Tout le monde en parle comme un incontournable. Donc après 4h de bus nous voilà arrivées à Cuenca.

 

Ça commence bien

On a RDV avec notre hôte Couchsurfing du jour à 12h a notre arrivée au terminal. Mais à 12h25 toujours personne. C'est vraiment bizarre. Géna file au cybercafé du coin pour tenter d'appeler l'hôte. Celui-ci dit qu'il nous attend et que comme il ne nous a pas vues est reparti. Mais il propose de venir nous chercher à un autre point. En revenant Géna demande à tout le monde où se trouve le fameux pont, point de rdv, mais personne ne sait. On commence à chercher et comme on ne trouve pas Fred demande si c'est bien dans la bonne ville que nous avons réservé. Et bien devinez quoi ? On a réservé à Guayaquil et non à Cuenca. Le mec peut être quelque peu en colère.
Reste plus qu'à trouver une auberge maintenant. Heureusement on avait fait des copies d'écran avec quelques noms. On se dirige vers une adresse en centre-ville. La chambre est pas trop mal et surtout bien située donc on ne va pas chercher plus loin. On pose les sacs et on file à la découverte de la ville.

 

Italie ou Espagne

L'architecture de la ville est un mélange de style italiano-hispanique. Normal car elle a été conquise par les espagnols. Elle est également classée au patrimoine culturel de l'UNESCO depuis 1999. Cathédrale, églises à tous les coins de rue ou presque. Boutiques en tout genre. La ville est assez animée. On n'a pas l'impression d'être en Équateur.

IMAG5159 IMAG5135
 

Tentation

On découvre aussi nos premiers marchés avec fruits, légumes, viandes, poissons et surtout cantines. Et c'est là que la tentation commence. Après quelques minutes d'hésitation on opte pour l'Encebollada, soupe avec oignon poisson, maïs et pomme de terre. On y ajoute même de la coriandre et Géna une tonne d'oignon. C'est un régal. On goûte aussi la boisson rouge fluo fournie avec le repas. Là c'est moins le régal, on ne sait d'ailleurs toujours pas vraiment ce que c'est .
Et pour le goûter on se lance dans la dégustation du Morrocho, sorte de maïs au lait tiède avec des raisins qu'ils mangent tous ici au goûter accompagné d'un petit pain. Pas mauvais du tout. Nous savons qu'il reste encore plein de mets à découvrir. Il va nous falloir randonner en prévision de toutes ces futures dégustations car évidement c'est très riche.

IMAG5131 IMAG5140
IMAG5130
 

Aujourd'hui le dîner de pâtes est agrémenté de brocoli, poivron, piment et lentilles.

 

A 4000 mètres

Une nouvelle journée commence tôt car on va prendre le bus de 7h pour le parc Las Cajas, lieu de randonnées. On file à la gare, et on attend le bus car bien sûr nous sommes un peu en avance. On nous indique où attendre le bus mais bizarrement le bus n'arrive pas alors que normalement ils sont toujours à l'heure. Au bout de 20 min on va se renseigner et on apprend que le bus est bien passé mais qu'il fallait l'attendre à l'opposé. La prochaine fois on vérifiera 3 fois les informations qu'on nous donne.
Pas grave le prochain bus est à 7h35. Le principal est de pouvoir aller au parc.

Enregistrement et renseignements pris à l'office du parc, on part sur une rando de 6h. On doit se batailler avec le ranger qui n'est pas décidé à nous donner les informations pour cette randonnée préférant nous proposer la randonnée de 4h autour du lac. Mais son collègue est plus ouvert et finit par nous donner tous les détails.
La première partie se fait sur la route afin de rejoindre le début de la rando mais après c'est seules au monde, enfin presque. On croise une femme et son fils sur leurs chevaux et un couple de français perdu.
5h de rando pauses comprises (et oui une nouvelle fois on met beaucoup moins de temps que prévu) à travers les collines, les lagunes. C'est magnifique. Cette première rando équatorienne nous donne envie d'en faire plein d'autres même si on ne vous le cache pas 5h à 4000m c'est parfois dur surtout en montée. Nos corps sont mis à rude épreuve. Mais ça en vaut largement l'effort.

Las Cajas
 

Hitch hiking

A la fin de notre randonnée deux options s'offrent à nous pour rentrer à Cuenca qui se trouve quand même à 1h de bus. Soit on attend un bus soit on fait du stop.
C'est finalement en stop que nous rentrons, un jeune avec un couple d'amis revenus de vacances en Colombie s'arrêtent. On met 30 min à rentrer et cerise sur le gâteau ils nous déposent au mirador Turi de Cuenca tout en haut de la ville. Ce mirador permet d'avoir une vue sur toute la cité de Cuenca qui compte pas loin de 400 000 habitants.

Nous finissons la journée dans la ville à déambuler et pour le goûter on teste cette fois le chocolat chaud avec petits pains. Pas oufff car notre petite boulangère a qui on avait acheté de bons petits pain la veille est fermée.
Soirée tranquille à préparer la suite car demain on part déjà vers de nouvelles aventures.

 

PS: le principe du couchsurfing est simple. Sur internet des gens proposent gratuitement un canapé (couch) et nous, les visiteurs, réservons une nuit ou plus. Ce n'est pas un hôtel mais davantage un principe basé sur la rencontre et l'échange. Rencontrer des locaux en voyageant et en rentrant à Paris, accueillir en retour.
Notre hôte du jour avait eu la gentilesse de proposer venir nous chercher, il se trouve qu'il y a 3 références "Cuenca" sur le site, dont un qui est un quartier de Guayaquil et non la ville. 4h de bus nous séparent. Gros malentendu, grosse gêne.

Publié le 13/06/2017

Project Details

Tags: