Project Description

  #Papillons#Oiseaux#Cascades#33km  

Changement d'hémisphere.

2h de route au nord de la capitale, Mindo, petite bourgade au développement touristique important nous tend les bras pour 2 jours. 2 jours où nous repassons pour la première fois depuis des mois dans l'hémisphère nord. Et oui, ce pays ne porte pas ce nom pour rien !
Au programme nature !

 

Chez l'habitant

Nous posons nos bagages chez Mario et sa femme. Couple adorable qui habite l'étage supérieur pour laisser au rez-de-chaussée de l'espace aux visiteurs.
8$ la chambre, tout est nickel, les proprios sont super sympas et nous donnent plein de conseils sur les activités. On part donc découvrir la ferme aux papillons et la route des cascades. Encore une.

 

Mariposa attitude

Après une heure de marche où nous sommes les seules à pieds, les seules avec les oiseaux, la nature.
Même si Géna avait déjà fait une ferme aux papillons à Honfleur (pas besoin de faire des milliers de kilomètres), c'était une première pour Fred. Des centaines de papillons, à portée de mains, de pieds, volant, siestant, mangeant, copulant. Balai parfait de couleurs et de formes, variées et originales. Beau moment en serre partagée avec ces mariposas.

IMAG5532
 

Une cascade, deux cascades, trois cascades, quatre cascades...

Après la pose poésie des papillons, nous attaquons le dur avec la route des cascades. Nous qui pensions voir notre chemin entrecoupé de chutes d'eau, il nous faut finalement presque deux heures de grimpette pour arriver au bout du bout qui se trouve être l'entrée (payante) du canyon.
Un coup de tarabita et nous voilà de l'autre côté du canyon, prêtes à attaquer la descente jusqu'aux fameuses cascades.
On a 4h devant nous. Larges.

Pas tant que ça quand à la fin la pluie décide de s'en mêler. Même si les arbres nous protègent, les gouttes se font plus présentes. On y passe 3h tranquillement. Pas de baignade car les températures ont chuté et que la menace de faire tout le chemin inverse ne nous enchante guère.
On enchaîne les cascades, toutes mignonnes, on remonte, un coup de tarabita, un taxi à deux francs six sous et nous voilà rentrées..

IMAG5587 IMAG5581
 

Il va y avoir du sport

Le soir on reprend nos habitudes Philippines, c'est match ! Sur la place du village, le sport est au centre des attentions. Finale de foot indoor!
On a pas trop compris qui contre qui, il y a plusieurs matchs, mais surtout beaucoup d'ambiance et une vraie expérience équatorienne. On aime beaucoup !

IMAG5593
 

A la chasse aux bestioles

A 6h le réveil sonne, c'est l'heure propice pour aller voir les bêtes à plumes. On a repéré un petit chemin la veille, à nous les couleurs, les piaillements, les rencontres.
Le bas blesse quand on se rend compte que ce chemin est en fait sur un terrain privé et que même à 6h le cerbère guette et veut nous racketer de 6$. Le prix de notre nuit en auberge. Pour emprunter un chemin. Et voir des oiseaux. Haha.
Naïves que nous sommes nous n'avons pas un sou en poche et dans le fond, demander 6$ pour traverser un terrain et voir des oiseaux qui à part à mère nature, n'appartiennent à personne, on ne valide pas le principe.

Qu'à cela ne tienne. Des chemins. Des arbres. Des oiseaux. Il y en a beaucoup. Et en 2h de promenade nous en croisons un paquet. Après quoi on décide de reprendre le bus pour notre prochaine étape. Ici tout est cher, cette ville a sauté les échelons un peu trop vite et rattrapé les tarifs de villes déjà beaucoup plus développées touristiquement. Tout ce que l'on aime pas. Et notre prochaine cession trek demande un peu de préparation, partir tôt ne sera pas plus mal.

Direction Latacunga, 4h au sud pour 3 jours qui promettent d'être grandioses !

Publié le 17/07/2017

Project Details

Tags: