Project Description

  #Location#Plongée#Chaleur  

Premières difficultés

Après une journée de vol, nous voilà enfin arrivées au Mexique, aéroport de Cancun.
Une voiture de location nous attend, pour une fois que nous anticipons. Et oui on a décidé de se la jouer perso et d'avoir notre propre véhicule pour parcourir le Yucatán. Tout est loin des centre-villes donc cela nous évitera de courir derrière les taxis ou transports locaux car n'avons pas beaucoup de temps pour visiter cette région.

Nous prenons donc la navette qui nous amène à l'agence Europcar pour récupérer notre bolide. Tout semble trop facile... En effet trop beau pour être vrai. À l'agence on refuse de nous donner la voiture si nous ne prenons pas leur assurance obligatoire à plus de 32€ par jour de location. Blague ? Pas du tout. C'est pourtant pas faute d'avoir payer la réservation avec notre carte bleue Visa Premier. On a beau leur expliquer que la carte sert à cela, le gars de l'agence refuse de nous donner notre véhicule. Il faut soit disant fournir une attestation de la banque pour prouver que nous sommes bien couvertes. Nawak.
Et apparemment nous ne sommes pas les seules dans cette situation. Mais certains acceptent de payer ce prix d'assurance exorbitant.

 

Deuxième obstacle

Nous décidons donc de repartir au terminal de l'aéroport. Tant pis pour la location on en cherchera une demain à tête reposée. Notre but est maintenant de trouver une navette qui veut bien nous déposer dans le centre de Cancun que nous voulions initialement éviter ou bien un bus direction Playa del Carmen plus au sud. Mais là aussi c'est sans compter sur les taxis mexicains qui tentent de nous arnaquer en nous disant qu'aucun bus n'existe et qu'il faut absolument prendre un taxi ou un shuttle privé à prix d'or. Même le "soit disant" personnel d'information de l'aéroport est de mèche avec eux.
O rage, o désespoir.... Que faire, payer une somme exorbitante ou continuer à chercher une autre solution en sachant qu'il est déjà 21h et que nous sommes un dimanche.
Par chance nous tombons sur le conducteur de la navette entre les terminaux de l'aéroport qui nous indique qu'un bus pour Playa del Carmen part du terminal 2. C'est donc un peu soulagées que nous montons dans la navette, direction le terminal 2. Et effectivement il y a bien un bus qui part dans 15 min. Mais juste à côté, il y a aussi des agences de location de voiture. Avant donc de sauter dans le bus, nous prenons des informations sur le prix de la location. Et là tout devient simple, on négocie un peu le prix pour arriver à ce qui nous semble être un prix raisonnable pour 13 jours de location et l'affaire est conclue.
On saute dans le shuttle de l'agence de location pour aller signer le contrat et récupérer notre petit bolide, tellement petit qu'il est impossible de mettre notre deux gros sacs dans le coffre. On va devoir jouer au Tetris pendant 13j car quand nous serons en visite il est hors de question de laisser à vue nos affaires.

 

Délivrées, libérées

C'est vers 22h que nous partons en direction de Playa deal Carmen, à environ 1h de route de Cancun. Pour notre première sortie, conduire la nuit au Mexique ce n'est pas ce qu'il y a de mieux. Mais pas le choix.
Heureusement les routes sont belles. Il nous faut juste comprendre comment cela fonctionne et tout va bien.
Nous arrivons enfin à l'hôtel où un dortoir nous attend mais par chance nous sommes dans celui qui a la climatisation et ou nous ne sommes que 4 comparé aux autres dortoirs où il fait chaud et où les lits superposées s'alignent.
Car il fait très chaud ici comparé à l’Équateur. Le choc thermique est rude. Il va falloir s'y habituer. Nos corps ont du mal à comprendre ce que nous leur faisons subir.

IMAG5764
 

Premières plongées

Le lendemain matin, nous partons à la quête d'information car on nous a vivement conseillé d'aller faire de la plongée en mer et en cénote (merci Patrick pour toutes les précieuses infos sur les clubs et les spots mais honte à Christophe qui n'a pas plongé au Mexique, pour une fois les élèves vont dépasser un de leurs maîtres ;))
Scuba 10 est la seule agence nous proposant 2 plongée dès cette après-midi avec un "dive master" parlant français. Parfait. RDV à 13h. Le temps d'aller enfiler le maillot et de grignoter nos premiers tacos dans une cantine non loin de notre hôtel et fréquentée que par des locaux. La restauratrice prend même le temps de bien tout nous expliquer, surtout côté épices car ici tout a du goût grâce à leur tonne d'épices et piments qu'ils mettent partout.
Les deux plongées se passent super bien. La dive master est cool et nous ne sommes que toutes les trois. Le courant est fort et il n'est pas utile de palmer tellement nous sommes emportée. Il est même parfois difficile de bien se stabiliser, mais on ne s'en sort pas trop mal. Les fonds marins sont tout aussi jolis que ceux des philippines, même si l'eau est un peu trouble à cause du courant. Par contre la mauvaise nouvelle c'est que Géna a le mal de mer même sous l'eau. Ça promet !!!

Comme la plongée c'est très bien passée et que l'équipement était bon, nous prenons RDV le surlendemain pour deux autres plongées mais en cénote cette fois.

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO
DCIM100GOPRO
 

Après l'effort, le réconfort

Nous finissons notre soirée par un apéro sur la plage. Un vrai bonheur !!! Mais juste avant cela nous avons passé plus d'une heure à papoter avec le mec du club de plongée et notre dive master. Cet échange était très sympa et cela nous a permis de prendre quelques conseils pour la suite de notre voyage.

IMAG5767

Demain direction Tulum.

Publié le 28/08/2017

Project Details

Tags: