Project Description

  #Izamal#Spectacle#Sites#Cénotes  

Couleur jaune

Aujourd'hui le jaune sera notre couleur dominante. Jaune pour le soleil, jaune pour les papillons sur la route, jaune pour les maisons d'Izamal. En effet cette bourgade a cette particularité d'avoir imposé le jaune comme couleur des murs presque partout dans la ville et principalement dans le centre. C'est très harmonieux. Tous les bâtiments et le couvent qui dominent la ville sont en jaune.
Avant de se lancer dans la visite de la ville, on dépose nos sacs à l'hôtel que nous venons de trouver. C'est le moins cher que nous ayons vu et pour cause, loin du centre, pas de wifi... La personne à l'accueil nous demande même pour combien d'heures nous souhaitons louer la chambre... Euh comment dire !!! Nous on veut juste rester une nuit. C'est étrange comme question. On n'approfondira pas le sujet ;). On préfère aller déambuler dans la ville.

Izamal Izamal
 

Balade, ruines et couvent au programme. Et oui à Izamal les ruines sont dans la ville et non à l'extérieur comme partout ailleurs. Bien évidemment question taille rien de comparable à Uxmal. C'est tout petit, une pyramide par ci, un temple par là.
Après cette balade culturelle, on se pose pour l'apéro. Le couvent ça sera pour après car il est ouvert jusqu'à 21h d'après l'office du tourisme local. Et nous voulons y aller pour le coucher du soleil. Mais en réalité les portes ferment après la dernière messe de 19h. Donc quand nous pointons le bout de notre nez vers 20h, nous trouvons porte close. Imaginez dans quel état d'énervement nous nous trouvons. Pour une fois que nous étions allées prendre tous les renseignements sur la ville... Géna trouve quand même un moyen d'entrer dans le couvent mais nous n'y apercevons qu'une toute petite partie. C'est vraiment dommage. Et demain nous n'aurons pas le temps d'y retourner. Timing très serré.

Izamal
 

Nous finissons la soirée par un spectacle de danse. Cela doit être le gala annuel... Pour Fred, c'est un rituel car tous les ans elle assiste au gala de danse de sa nièce. Et comme elle n'a pas pu y assister en juin elle se rattrape comme elle peut. Musique et chorégraphie très locale.
Après quelques danses nous décidons d'aller diner dans un petit restaurant local pour y déguster des tortillas. Et sur le chemin du retour l'appel de la marquesita est trop fort. Obligées de succomber. Surtout pour se donner le courage de rejoindre notre "hôtel de passe" où nous sommes les seules clientes. Donc nuit plutôt calme.

 

Et encore un site...

Ce matin nous allons visiter le site d'Ek'Balham qui se trouve à 1h d'Izamal. Pour profiter du paysage, nous empruntons le chemin des écoliers. Ce qui nous permet de traverser quelques villages et d'apprécier l'architecture des anciennes maisons.
Une fois de plus, nous sommes peu nombreux sur le site. Et pouvons ainsi en profiter pour prendre de belles photos. Le site est vraiment différents de ceux que nous avons visités, l’atmosphère y est paisible. On grimpe, on marche, on visite. Et notre ami wikipedia nous donne toutes les informations nécessaires pour imaginer la vie sur ce site.
Au bout de 2h, on commence sérieusement à avoir chaud. Mais heureusement, à 20 min à pied du site se trouve un cénote. Le temps d’aller récupérer les maillots dans la voiture et hop nous voilà dans l’eau. Seules pendant 30 min environ. Le temps d’en profiter pour se relaxer au calme avant de faire des tentatives de sauts au plongeoir et à la corde. Et oui on aime jouer à la « Jane mais sans Tarzan » et vraiment on s’éclate.
On est rejointes par un couple de français avec leurs 2 enfants qui s’amusent beaucoup avec la corde, et ils font même la tyrolienne au-dessus du cénote ainsi que la descente en rappel. Franchement rien de fou pour ces deux activités que nous ne faisons pas. On échange avec eux, on leur donne quelques informations pour la suite de leur périple avant de les laisser.

Ek'Balam Ek'Balam
Cénote X-Canché
 

Un monde parallèle

Nous reprenons la voiture pour rejoindre Valladolid, ville étape où nous avons trouvé un logement chez un mec complètement chelou. On dort dans sa cuisine, il n’y a pas de salle de bains sauf à passer par sa chambre. Il a récupéré un tout petit chat qui est pour lui la réincarnation de sa femme. En plus il n’a pas le wifi… Cela fait 2 jours sans wifi, c’est pas grave mais cela nous met en retard sur le site.

Quelques bavardages plus tard, on se défile pour aller au cénote X’keken à 7 km de la ville. En cours de route on prend 2 auto-stoppeurs qui y vont également. Le cénote est blindé et pour cause, il est près de la ville et a toutes les infrastructures pour accueillir les touristes. Cars de chinois, d’étudiants allemands… Quand survient l’orage tout le monde est prié de sortir de l’eau. En toute objectivité, c’est le pire cénote que nous avons fait.
On ne s’attarde pas trop et préférons aller visiter Valladolid. Petite balade dans le centre-ville pour y apprécier l’architecture, prendre un petit apéro comme on aime bien, un petit dîner avant le spectacle nocturne donné au couvent de San Bernardino de Siena. Spectacle son et lumière gratuit en espagnol puis en anglais qui raconte la construction de la ville, son évolution au fil des siècles. Cela nous permet d’oublier le son et lumière d’Izamal auquel nous n’avons pu assister n’y étant pas le bon jour.

Valladolid
 

La nuit fut horrible car il faisait très chaud, avec des moustiques partout et Fred s’est fait piquer à l’œil, résultat impossible de l'ouvrir au réveil. Tant pis on y passe pas d’autres nuits. On doit aller à Holbox mais avant on souhaite faire des courses car sur cette île tout y est cher. On anticipe donc un peu. On prévient notre hôte que nous en avons pour 30 min et revenons prendre le petit-déjeuner. Mais à notre grande surprise rien n’est préparé en notre absence et le mec est loin de s’affoler. C’est pourtant pas faute de lui avoir dit qu’on souhaitait prendre la route tôt. Bref… On décolle finalement à 10h30 après avoir mangé 2 pancakes. On vise la bateau autour de 13h.

Publié le 04/09/2017

Project Details

Tags: