Project Description

  #Ile#RequinsBaleines#Repos  

Robinson Crusoé

Après deux bonnes heures de route, nous arrivons à Chiquila, petit village d’où nous prenons le bateau pour rejoindre l’île de Holbox. Il faut savoir que cette île est sans voiture donc nous sommes obligées de la laisser dans le village. Mais la mafia mexicaine du parking a sévi et tous les habitants possédant un peu de terrain proposent de garder ta voiture moyennant finance. Et oui il n’y a pas de petit business.
On est tellement sollicité à droite, à gauche car la concurrence est rude. Comme nos sacs sont lourds nous prenons le parking le plus près de l’embarcadère. Et nous voilà parties voguer vers cette petite île paisible.

 

Du hamac à la chambre « privée »

Une fois débarquées sur l’ile, nous allons directement à notre auberge, réservée de longue date car ici tout est cher et très prisé. Nous sommes en haute saison et il y a pas mal de touristes locaux. On avait choisi les hamacs car il ne restait que cela. Mais une fois sur place, le mec de l’auberge nous déconseille les hamacs. C’est étrange, n’est-ce pas ? Pourquoi ? On ne comprend pas très bien. On insiste quand même pour voir l’emplacement des hamacs mais effectivement ce n’est pas top car s’il pleut ils sont à peine abrités. Dans un pays où la saison des pluie sévit, on ne comprend pas bien comment ils ont pu installer des hamacs sans prévoir le toit suffisamment large pour protéger de la pluie. Bref, bref, bref… On demande à voir le dortoir avant de se décider. Finalement ça sera dortoir et on négocie un peu le prix avec le mec car il y a une petite différence entre hamac et dortoir. En allant poser nos sacs dans le dortoir, on constate qu’il y a une mezzanine pour 2 personnes en haut. On tente le tout pour le tout et demandons si elle est libre pour les 2 nuits. Jackpot… On s’y installe. On passe donc du hamac à l’extérieur à une mezzanine privée dans un dortoir. Pas belle la vie !!!
On ne va pas non plus trainer là car le soleil, la mer, les poissons nous appellent.

Holbox
 

Après-midi relax

Première baignade. Nous qui pensions nous rafraichir c’est loupé car l’eau est trop chaude. Pas grave on va quand même y rester un bon bout de temps. Relaxation après ce road trip en voiture. Car ce qu’on ne vous a jamais encore dit c’est qu’au Mexique il y a des dos d’âne partout. Il faut donc rouler à la vitesse recommandée car en plus d’en avoir partout ils sont très durs à négocier. Tous de tailles différentes mais tous aussi chiants à franchir. Une calamité.
Donc relaxation dans l’eau puis lecture sur la plage avant d’aller réserver notre sortie « requins ». là aussi il y a de la concurrence mais nous tombons sur un jeune allemand qui bosse ici et est payé en fonction du nombre de clients qu’il capte. On papote avec lui et décidons de prendre le tour chez lui. Il est tout contant et comme son poste de travail est dans un bar, nous avons le droit à une téquila gratuite. Coool !!! RDV est pris pour le lendemain.

 

On retourne à l’auberge pour se doucher avant d’aller prendre l’apéro (petite bière locale) devant un magnifique coucher du soleil en bord de mer. On traine, on admire la vue, on papote.
Mais bientôt nos estomacs réclament à manger. Ce soir malgré la chaleur, c’est soupe au menu. Quelle erreur !!! La soupe nous donne tellement chaud qu’on transpire en la mangeant… C’est décidé, demain c’est crudités !

 

Requins, baleines ou les deux ?

Ce matin réveil à 6h car une grosse journée nous attend. Pour l’affronter nous avons négocié un petit-déjeuner en dehors de la plage horaire officielle. Une fois avalé, direction le port pour embarquer sur un petit bateau avec 9 autres touristes. Et nous voilà parties à la recherche des monstres marins.
2h après an ayant aperçu en chemin des flamands roses, nous devinons nos premiers requins-baleines. Donc on enfile rapidement, masque, tuba et palmes mais malheureusement comme nous sommes plusieurs sur le bateau et que nous ne sommes pas le seul bateau, nous devons patienter. Chacun son tour, 2 par 2 avec notre guide de snorkeling. Il faut savoir que pour bien observer ces mammifères, il ne faut surtout pas nager au-dessus d’eux mais à côté. Cependant en snorkeling on est très limité et l’observation se fait uniquement à la surface. Donc dès que le requin descend nous ne pouvons le suivre et devons remonter sur le bateau. Un peu frustrant mais cela reste quand même un moment inoubliable. On descend chacune 3 fois du bateau pour les observer.

 
Holbox Holbox
Holbox
 

Ensuite nous reprenons la mer pour arriver à un spot de snorkeling où nous pouvons observer tortues, raies et des nouveaux poisons avec qui nous n’avions encore jamais fait connaissance. C’est top. Et comme d’habitude, nous revenons au bateau les dernières. Tout le monde est affamé mais pas nous. On est affamé de découvertes, de nouvelles rencontres.
On ne va pas non plus cacher le fait que le petit ceviche cuisiné par le capitaine sur le bateau est le bienvenu. En plus le cadre pour cette pause déjeuner est magnifique. Nous sommes dans une lagune, les pieds dans l’eau. Que demander de plus !?

Holbox Holbox
Holbox

En début d’après-midi nous retrouvons la terre ferme, la canicule, la petite pause à l’hôtel avant de repartir nous baigner, bouquiner et faire la sieste sur la plage.
La journée s’achève par un apéro coucher de soleil au même endroit que la veille sauf que cette fois nos voisins mexicains boivent et s’amusent à plonger du ponton. Et bien évidemment un petit malin tente de nous éclabousser en plongeant. On en rit encore.
Fin de soirée dans la rue à déguster un petit mojito tropical, des sortes de tacos et une petite crêpe chocolat en dessert. Faut se faire plaisir dans la vie.

Holbox Holbox
  ;

Last day

Cette troisième journée sur l’île est notre dernière, déjà. Comme le temps passe vite à ne rien faire. On y prendrait presque goût. C’est grasse mat, petit-déjeuner de ouf, puis tentative de randonnée le long de la mer. On dit tentative car la mangrove nous oblige à bifurquer plus d’une fois. Mais ce n’est pas grave. Le retour se fait dans l’eau car c’est marée basse. Cela nous permet de rafraichir car le soleil tape fort.
On décide quand même de pique-niquer et passer le début d’après-midi sur la plage, et pour ce faire on se construit un tipi de fortune avec 4 branches et nos 2 paréos et hop le tour est joué. Bien évidement cela amuse les promeneurs. 2h dans l’eau à 30° donc impossible de se rafraîchir mais on est tellement bien et on en profite un max car ce soir on prend un vol pour Mexico city.

Holbox Holbox
 

On file ensuite à l’auberge pour prendre une bonne douche avant d’enchaîner 30 min de bateau et 2h de voiture. Comme on a pris le bateau un peu plus tôt que prévu, nous avons 1h devant nous pour aller prendre un dernier apéro en bord de mer à Puerto Morales. C’est proche de Cancun, le coin idéal pour passer cette petite heure plutôt que d’aller s’enfermer à l’aéroport.

Avant de s’envoler, on dépose la voiture à l’agence. Le gars regarde vite fait et ne demande rien. C’est trop simple à notre goût mais on ne va pas se plaindre. La navette de l’agence nous dépose ensuite au terminal où ne devons réorganiser nos bagages car nous avons seulement droit à 15 kg en soute.
Nous décollons avec du retard mais pas grave car nous avons prévu de passer la nuit à l’aéroport de Mexico en attendant de rejoindre notre couchsurfing pour les 2 prochaines nuits. Nous trouvons assez facilement un petit endroit au calme pour dormir un peu. On est au pied du Hilton. Mais personne ne vient nous proposer gratuitement une chambre. Comme c’est bizarre. Et à 6h45, un agent nous demande gentiment de partir. Ça tombe bien, on doit y aller. Mexico city nous attend.

Publié le 04/09/2017

Project Details

Tags: