Project Description

  #NYC#Statue#Helico#Burger#Famille  

Le meilleur pour la fin

Bon ce n'est qu'une expression hein ! Car passer une semaine H24 avec les vieux alors qu'on ne les voit pas plus de 3 jours d'habitude, c'est quand même un sacré challenge !
Comme celui de les faire sortir de leur campagne et de les faire traverser l'atlantique.

Time Square
 

Les français du bout du monde

Faut dire qu'on avait pris de bonnes habitudes au Canada à se faire chouchouter donc en attendant de rendre la pareille à Kevin en 2018, on s'entraine sur les parents de Géna.
Récupérés à Paris, logés, nourris, emmenés à Roissy à 5h du matin (big up Geneu), billets réservés, visa, consignes en français et en anglais, navette de l'aéroport à l'appart à NYC, comme des coqs en pâte !
Ça c'est pour la partie Giletti.
Les Gobin se sont davantage autonomisés, ils sont déjà là à notre arrivée, le frère, la belle-sœur, le neveu, les nièces et les copains !
Ils profitent de notre passage par là pour se trouver une destination de vacances originales avant de filer pour le Canada.
La semaine s'annonce donc au top et comme on est chanceux, à l'exception d'une journée, le soleil brillera tout du long...

 

Au programme, roulement de tambours

Comme on prévoit de ne pas faire les choses à moitié et de vivre le rêve américain à fond, on lâche les dollars et on cavale 12h par jour.
On ne les ménage pas les normands ! Sages comme des images, ils suivent sans broncher tout au long du périple, pour le plus grand plaisir de tout le monde.

Après une première soirée à Time Square histoire de les mettre direct dans l'ambiance, la semaine démarre en fanfare, mamie Annick (grand-mère de Géna) ayant un peu craqué et nous offrant un tour d'hélicoptère au dessus de Manhattan. On vous avait prévenus, ça envoie du lourd !
La vue est imprenable, l'expérience aussi. 20 minutes la tête dans les nuages, comme des gosses. On redescend encore tout émus, tout foufous. C'était génial !
Merci mamie !

On s'envole En hélicoptère
 

A la suite de quoi nous enchaînons au fil des heures, balades en bateau ou à pieds, visites guidées dans Soho, Little Italy et Chinatown où les anecdotes du guide sont les bienvenues et où les odeurs de nourriture ne manquent pas de nous titiller les narines, atelier photo sur les marches de la Supreme court.
Petit pique-nique Gobinou-Giletti en fin de journée à Bryant Park. La journée ne peut pas mieux se terminer.

IMG-20170809-WA0001
 

Comme l'idée c'est quand même de revenir en France à 4, on décide d'un programme alternant journées plus intenses en marche et celles plus calmes.
Aujourd'hui samedi, on passe la tête entre les gratte-ciels dans un bus à ciel ouvert avec une visite commentée des différents quartiers incontournables. Ça permet de mieux se situer et de voir les immanquables à moindre fatigue. Parfait pour reposer les papattes.
Un premier trajet Uptown nous laisse en plein centre, histoire d'aller voir le marché sur la 7ème avenue, la gare centrale, mythique, et d'aller passer 2h à la Public library de NYC. On avait repéré ce lieu jeudi avant l'arrivée des parents et on se disait que ça pouvait faire l'objet d'une belle visite. On n'est déçus !
Bibliothèque magique, pièces somptueuses, locaux impeccables, c'est génial. Comme dans les films. Et ils sont quand même assez forts pour concevoir des audioguides très précis qui vous font vivre une expérience immersive. Top !

Un second tour en bus, downtown cette fois avant un petit dîner burger chez Shake Shack et il est l'heure de retrouver notre appartement à Harlem et d'aller border les parents. En voilà encore une belle journée !

Bibliothèque publique En bateau
Grand Central Station
 

On va les remettre sur le droit chemin

C'est pas le tout mais le dimanche c'est le jour du seigneur donc comme nous sommes très appliqués sur le sujet, ce matin c'est messe à 8h. Et oui !
Gospel attitude, rythme dans la peau, claquement de mains, popotins qui gigotent, chants... Ça dure 2h, c'est un peu folklorique mais ça vaut franchement la peine d'être vu.
Du coup à 10h, frais comme des gardons, on file à Dunkin'Donuts s'enfiler un beignet bien gras avant d'aller se promener dans les allées de Central Park.
En théorie c'est l'heure du footing mais pour cette activité, on repassera, seuls le frère de Fred et son pote auront mené l'expérience à terme. Respect.

Des donuts
 

Nos déambulations nous mènent jusqu'au Brooklyn Bridge qu'il nous faut traverser à pied pour la vue imprenable. On retrouve à mi-pont le gang des Gobinou en balade dans le coin également. Une grosse demi-heure à 13 à bien gêner sur le pont en papotant et admirant la vue sous le soleil. Normal.

IMG-20170809-WA0003
 

Chacun reprend sa route dans une direction opposée. Pour nous c'est pique-nique à Brooklyn et balade en bus. Repos digestif, on en perd le padre qui tente en fourbe une petite sieste. Normal.

Ce soir c'est surprise ! Les vieux sont au courant de rien mais ce soir on pousse l'expérience américaine un peu plus loin. Stade, hot-dog, mecs moulés dans leur petite tenue, musique, ambiance, c'est baseball !
On réitère l'expérience canadienne et grâce aux conseils avisés de Kevin, on peut expliquer clairement aux parents qui ont l'air ravis du programme du soir. Nous aussi. Ça tombe plutôt bien !

Baseball Baseball
 

La pluie fait des claquettes

Pour le lundi au soleil, on repassera. Aujourd'hui c'est pluie pluie pluie donc on adapte le programme et on trouve des activités d'intérieur.
Musée Guggenheim pendant 3h (super), restaurant asiatique à volonté pendant 3h (top), musée Gulliver'Gate où l'on retrouve le monde en miniature (très sympa surtout quand on ne paie pas), soirée shopping pour ramener des souvenirs aux copains. Finalement il est déjà 22h, 12h qu'on traîne, il est temps de rentrer retrouver nos pénates.

Guggenheim
 

Ça sent le sapin

Mardi, avant dernier jour. Le temps file, "time flies" comme ils disent ici. Et c'est peu de le dire.
Dernière journée pleine avant de prendre l'avion demain soir. Déjà. On n'aime pas ça.

Le soleil brille aujourd'hui alors on en profite. Direction la Statue de la Liberté.
Vous ne pensiez tout de même pas que l'on allait l'oublier celle là !
On y va tôt, pas de queue. Parfait.
Le temps de la contourner en bateau et à pied (ça change de l'hélicoptère d'où la vue était vraiment toute particulière) et nous nous rendons sur Ellis Island, l'île voisine qui servait de sas de tri lors de l'arrivée des migrants fin XIXème, début XXème. Un beau musée a été pensé dans les anciens locaux. L'audioguide est une nouvelle fois parfait. Si l'on fait abstraction de la gamelle mode Bambi de Monique les seules 5 minutes où on la laisse seule, on peut dire que la visite s'est bien passée.
Depuis le temps qu'on nous en parlait de cette dame de fer, on l'a vue ! Et on préfère définitivement celle-ci à la version anglaise.

Statue de la liberté Statue de la liberté
 

Notre objectif suivant étant de nous rendre dans une pizzeria dans Little Italy, nos déambulations nous mènent en chemin par le sud de Manhattan. Wall Street et ses financiers ainsi que Ground Zero et ses mémoriaux touchants. Moment de recueillement. Ça fait tout bizarre quand même.

La calzone de compétition vient nous requinquer rapidement. Pas question de se laisser abattre !
C'est The pizzeria, Lombardi's Pizza, la première de NYC en 1905. La réputation n'est pas surfaite. Les pizza sont vraiment top.
La marche digestive qui s'impose ensuite guide nos pas jusqu'au magasin M&M's, incontournable lui aussi. Quel bazar ! Une foule. Des gens qui grignotent du chocolat dans tous les coins pensant être discrets, le seul parfum recherché en rupture de stock. Poisse.
Contents de sortir de là, limite oppressant là-dedans !

Surtout que l'on a gardé une pépite pour la fin du séjour. Le Top of the Rock!
Ou le toit du Rockefeller Center, très haut gratte-ciel de NYC avec vue sur toute la ville. On décide d'y aller à la tombée de la nuit pour profiter d'un horizon aux teintes multiples. Très bonne idée. Le panorama est splendide, le temps dégagé, il n'y a pas trop de monde. On passe un long moment au 7ème ciel à profiter de la vue.
Il n'en fallait pas plus pour conclure cette journée en beauté.

Top of the rock Top of the rock
Top of the rock
 

Le dernier jour est arrivé

Comme nous devons nous rendre à l'aéroport vers 15h, petite demie journée balade. Direction La Highline, sorte de coulée verte pour les plus parisiens d'entre vous, passage piéton surélevé entre les immeubles. Verdoyante, calme, vue sympa. Une vraie belle surprise sous le soleil. 2h à flâner tranquillement.
Un dernier petit passage par le marché de Chelsea en contrebas, bobo à souhait, et l'heure est déjà venue de repasser à l'appartement récupérer nos bagages.
Nos chemins se séparent ici. Nous ne partons pas du même aéroport que les parents. La navette privée viendra les récupérer dans 1h. Le temps d'avaler un hot-dog maison sur le pouce et nous filons toutes deux prendre le métro une dernière fois.

Highline
 

Bye bye NYC, ça aurait été dommage de ne pas venir fouler tes rues. Prépare-toi, il y a de fortes chances que tu nous revoies un de ces quatre..

 

C'est pas le tout, on vous parle de New-York, mais c'est surtout et avant tout notre dernière étape.
Dernière semaine sur 44.
Rien que ça.
C'est peut-être un détail pour vous comme dirait une blonde qu'on connaît tous, mais pour nous ça veut dire beaucoup.
Pas que l'on ait pas envie de vous revoir hein. Juste que clairement nous n'avons pas du tout envie de rentrer.
Le plus dur c'était de partir, une fois lancées, on serait bien restées...

 

Mais c'était sans compter sur Geneu et Katie, présentes à l'aéroport, belle surprise, beau taxi :). Fallait bien ça pour pouvoir ramener les ptis vieux et leurs malles et autres valises.
On rentre tous se faire un petit-déjeuner de compétition, il n'est que 9h après tout. Et après une nuit dans l'avion, une bonne baguette avec du beurre normand et des pains au chocolat... Ça ne se refuse pas !
Les bonnes habitudes françaises, ça ne se perd pas finalement...

Publié le 12/09/2017

Project Details